La coop-solidaire c'est avant tout des hommes et des femmes !

Venez nombreux et faites le savoir autour de vous.

Vos idées...

Vous aussi soumetez-nous vos idées en cliquant ici.

  • Valérie des Avirons
    Le 16 mars 2012 : Faites une place au bio, et peut être travaillez avec les producteurs locaux pour les produits d'hygiène, auxquels on pense rarement : pour trouver un shampoing bio ici à la réunion à moins de 10 € accroche a ou!
  • Dominique de Saint-Louis
    Le 16 mars 2012 : A la réunion, il existe 2 réseaux d'échanges de biens et de services locaux (SEL et JEU), qui fonctionnent sur des monnaies autres que l'euro. Ce serait cool de pouvoir inclure ces systèmes dans le fonctionnement de la coop. http://jeu974.fr/?p=accueil http://www.reunisel.com/
  • Emmanuel de Montpellier
    Le 15 mars 2012 : http://www.coopdefrance.coop/fr & http://www.economie-sociale.coop/ bonjour à tous !! Pour ce qui connaisse déjà, très intéressant. De mon côté, suis de St Paul,mais en formation en métropole, dans le domaine et garde l'évolution de la chose avec beaucoup d'intérêt.
  • Laurent de Ste Marie
    Le 13 mars 2012 : Je souhaite apporter mes connaissances dans le domaines associatif et notamment créer des épiceries sociale qui distriburait les produits de la centrale d'achat pour éviter les abus, et contrôler tout le cycle : de l'approvisionnement à la distribution, pour une transparence totale.
  • Jean Bernard de St-Philippe
    Le 12 mars 2012 : A LA BASE IL FAUDRAIT FAIRE DES SONDAGES AUPRES DES CLIENTS A LA SORTE DES GRANDES SURFACE ACTUELLEMENT ET FAIRE UN TRI DE MARCHANDISE LE PLUS ACHETER ET AUSSI DEMANDER LEUR AVIS SUR UNE CENTRALE D'ACHAT a des prix plus atratif autre chose une personne de chaque commune comme representant de sa ville.
  • Andy de St-André
    Le 12 mars 2012 : Pourquoi ne pas créer au moins 2 structures, correspondant à 2 marchés distincts : le marché local, (permettant d"éviter irrémédiablement le fameux "octroi de mer", ou de terre, actuellement appliqué même sur les produits fabriqués localement) ça pourrait être un GIE ; et une structure de type SAS pour l'import, en tendant à terme de supprimer l'octroi de mer en faisant en sorte que l'Etat, premier maillon de la déconcentration, remplisse enfin son rôle vis-à-vis de la continuité territoriale et de dotations globales d'investissements régaliens tels que les routes, les écoles primaires ou l'aide aux personnes âgées ? Ne perdons pas de vue qu'en 2014 l'assemblée unique va faire sauter le département (et ses prérogatives) et que nos aînés, déjà les plus faibles économiquement, ont tout à y perdre.
  • Andy de St-André
    Le 12 mars 2012 : Créer un espace de vente en ligne peut aussi permettre une plus grande fluidité des stocks.
  • Marie-Paule de La Possession
    Le 11 mars 2012 : il faudrait une fourgonnette avec des points de livraison et des jours de livraison par secteur en attendant d'avoir "la centrale d'achat"et avoir des producteurs assurés d'ecouler leur produit
  • Philippe de Ste-Marie
    Le 11 mars 2012 : il faut arrêter de céder à la facilité, il faut acheter pays et faire vivre les locaux. Il faut retourner au marché et comparer les prix, et surtout les producteurs de tous poils "afficher" clairement que c'est vous l'artisan de ce que vous vendez que le consomateur fasse la différence avec les revedeurs, en un mot "informez-nous"
  • Evelyne de St-Gilles
    Le 11 mars 2012 : Envisager d'impliquer la région et les entreprises agro alimentaires de l'île pour les sensibiliser et les faire adhérer à ce projet.
  • Philippe de Ste-Marie
    Le 11 mars 2012 : juste une idée, pourquoi pour certaines marchandises ne pas faire des achats groupés, cela permettrait de pouvoir négocier les prix et partager les frais de transport, cela demande une certaine organisation mais cela peu etre trés rentable.
  • Daniel de St-Gilles Les Hauts
    Le 8 mars 2012 : Il y a deux ans, Leclerc Edouard nous avait promis un dévelopement des magasins,de station service à prix discount, de Leclerc Voyages ect à ce jour rien de plus,pourquoi? Qui bloque ? Les Douanes seront toujours là ainsi que l'octroi de mer. A réfléchir.
  • Myriam de St-Pierre
    Le 8 mars 2012 : Je suis très heureuse de voir qu'enfin des réunionnais veulent se regrouper afin de former une coopérative de consommateurs, idée que je défends depuis des années !
  • Edith de St-Denis
    Le 7 mars 2012 : Quels seraient les produits en vente ? Ce serait une bonne chose de privilégier les produits pays : Producteurs de légumes, de pêches, viande, lait et tous les autres (petits et gros)
  • Fabrice du Guillaume (St-Paul)
    Le 7 mars 2012 : Moi je bosse dans un cash& carry et je fais l'aller retour haut de st paul-le port. La publicité sur la voiture serait un plus pour faire connaitre la coopérative.
  • Gènevieve de St- Denis
    Le 6 mars 2012 : Les points de vente nécessiteraient des locaux, donc charges de loyers, etc...) ; Avoir un service de livraison (Une fourgonnette) qui fournirait aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer ou, faisant appel à la solidarité, un système de covoiturage avec points de R.D.V. Les produits disponibles seraient sur le site ou par tracks dans les boites aux lettres de tous ou que les "adhérents"
  • M. Grondin du Tampon
    Le 4 mars 2012 : Il faudrait avoir des points de vente un peu partout dans l'île afin de permettre aux personnes ne pouvant se déplacer facilement d'avoir accès à la centrale d'achat.
  • Jean de St-Joseph
    Le 4 mars 2012 : Il faut impliquer la CAF dans le financement de la centrale d'achat. En tout cas ils peuvent faciliter l'accès aux familles étant dans le besoin.

Comment commander ?

Etape 1

S'incrire gratuitement sur notre site, Cliquez ici.

Etape 2

Commandez en ligne, Voir la boutik

Etape 3

Devenez partenaire, Cliquez ici.

Découvrez
tous nos produits

Le mot du président

"Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres". Comme i di en créole, alon mèt ansamb !

Jean-Alain Cadet, Président de CECORE

Nous contacter

  • Centrale Coopérative Réunion (CECORE)
  • 42 avenue du Général de Gaulle - Appt 4-
    97425 Les Avirons
  • Mail : contact@coop-solidaire.re
  • fixe : 02 62 24 44 52
  Si Urgent : Appelez 06 93 509 508 24H/24 7j/7
Coop-Solidaire.re - Tous droits réservés © - Propulsé par Viaduc
Ce site est propulsé par Viaduc